L’attelage d’oiseleur

 

MUSÉE DE FOLKLORE VIE FRONTALIÈRE

L’attelage d’oiseleur

Présenté par : Véronique Van de Voorde, Conservatrice du Musée de Folklore vie Frontalière

Cléophas Bouchez

La remorque de bicyclette a été façonnée en 1946 par Cléophas Bouchez, responsable des volières du château de Beloeil.  Elle contient tout le matériel nécessaire pour aller à la tenderie : des filets, piquets d’ancrage, ressorts, cages de divers types, des appeaux, corsets, sautereaux, abreuvoirs…

Le terme tenderie (tindache) évoque l’action de tendre des filets pour capturer des pinsons et autres fringillidés, recherchés pour leurs chants.  Les oiseaux sont appâtés par de la nourriture ou par un congénère « appelant ».

 

Au décès de l’oiseleur, Raymond Lembourg récupère l’attelage.  En juin 2019, la Direction du patrimoine culturel de la Fédération Wallonie-Bruxelles devient propriétaire de la collection et la met en dépôt au Musée de Folklore vie Frontalière.  Remorque et matériel sont présentés dans l’exposition temporaire « Nos traditions, patrimoine vivant de Wallonie ».

Plus d'infos sur le Musée de Folklore vie Frontalière de Mouscron. 

Ce contenu vous a-t-il plu ?

Merci d’avoir cliqué !

11 utilisateurs ont aimé ce contenu Cliquez sur le cœur pour aimer ce contenu