L’éléphant d’Asie

 

MUSÉE D’HISTOIRE NATURELLE ET VIVARIUM

L’éléphant d’Asie (Elephas maximus)

Présenté par : Christophe Remy, conservateur du Musée d’Histoire naturelle et Vivarium

L’histoire de cet éléphant extraordinaire a pu être retracée à partir de quatre lettres de M. Deyrolle, naturaliste à Paris, adressées à Barthélémy Dumortier, fondateur du muséum tournaisien, toutes datées de 1839. Barthélémy Dumortier usera de son influence et avancera les 800 francs nécessaires pour que la peau tannée arrive à Tournai en diligence en 1839. L’éléphant sera monté en 1841 par Jean-Baptiste Loucheur, préparateur du musée. Monsieur Vandekerchove de Kain construira le mannequin en chêne. Messieurs Lefebvre, peintre à Tournai, et Ménart, cordonnier, collaboreront aussi  au projet. L’ensemble de l’opération coûtera la somme de 741 francs et 48 centimes, comme l’attestent les ordonnances de paiement de 1841, précieusement conservées dans le fonds d’archives du Muséum. Tournai devient alors la première Ville de Belgique à posséder un animal spectaculaire de cette importance. Grâce à un don conséquent de Mme Léa Simon-Papyn, une restauration complète de ce spécimen, si cher au cœur des visiteurs du muséum, a pu être menée en 2002. Le spécimen sera reconnu « Trésor » de la Fédération Wallonie-Bruxelles en 2017. Voir le site du Musée d’Histoire naturelle et Vivarium

Lettre de M. Deyrolle

Ce contenu vous a-t-il plu ?

Merci d’avoir cliqué !

9 utilisateurs ont aimé ce contenu Cliquez sur le cœur pour aimer ce contenu