Une divinité gallo-romaine, une statuette unique conservée à l’Espace gallo-romain

 

ESPACE GALLO-ROMAIN - ATH

Une divinité gallo-romaine, une statuette unique conservée à l’Espace gallo-romain

Présenté par : Florine Blin, collaboratrice scientifique de l’Espace gallo-romain

© Espace gallo-romain d’Ath

Cette belle divinité en pierre est un des objets présentés dans l’exposition « Vieux cailloux & noble pierre », accueillie à l’Espace gallo-romain d’Ath et au Musée de la Pierre de Maffle.

La statuette a été retrouvée en 1979 à Pommeroeul dans un puits du vicus gallo-romain. Elle y a été placée avec soin avec un autre objet de culte (un autel domestique), soit pour être cachée, soit parce qu’elle n’était plus utilisée. Seuls la tête et le haut du dossier ont été légèrement abimés et restaurés.

Réalisée dans une pierre du bassin parisien où les fossiles sont assez visibles, cette statuette représente une femme, assise sur un fauteuil imposant, le pied reposant sur un tonneau. Ses cheveux bouclés sont coiffés d’un diadème. Sa robe, aux plis très esthétiques, est resserrée sous la poitrine. Sa main droite tient une patère, habituellement utilisée durant les cultes pour les offrandes ou les ablutions.

© Espace gallo-romain d’Ath

Les archéologues donnent à cette statue plusieurs identités. Certains y reconnaissent Nantosuelta, la déesse de l’immortalité, parèdre de Sucellus. D’autres y voient une déesse mère ou encore une déesse domestique dont le nom n’est pas encore connu. Quoi qu’il en soit cette divinité devait assurer prospérité et abondance à ceux qui lui faisaient des offrandes.

Plus d'infos sur l'Espace gallo-romain à Ath. 

Ce contenu vous a-t-il plu ?

Merci d’avoir cliqué !

24 utilisateurs ont aimé ce contenu Cliquez sur le cœur pour aimer ce contenu