Me souvenir

La guerre 14-18

Huit endroits pour revivre la Première Guerre mondiale.

De 2014 à 2018, toute la Belgique célèbre le centenaire de la Première Guerre mondiale. Des commémorations, des reconstitutions mais aussi de nouvelles expos retracent ces faits d’Histoire et permettent de se souvenir et se recueillir de la Grande guerre. Découvrez une dizaine de lieux incontournables qui rendent hommage aux soldats disparus en Wallonie picarde à cette période.

Le Mémorial de Ploegsteert

Ce temple circulaire et les cimetières militaires du Commonwealth rendent hommage aux soldats morts dans la région de Comines pendant la Première Guerre mondiale. Deux lions gardent les 11.447 noms britanniques gravés dans la pierre. Le Last Post est organisé chaque premier vendredi du mois à 19h. Visite libre.

Le Centre d’interprétation Plugstreet 14-18 Experience

Le Centre Plugstreet 14-18 Experience invite le visiteur à s’imprégner du vécu des soldats et des populations civiles durant la guerre 14-18. Cet espace scénographique de 400 m² est muni d’un équipement moderne emmenant les visiteurs dans une visite interactive du site axée sur plusieurs thématiques : le front, la guerre dans la région, la bataille de Messines, les femmes dans la guerre…

Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 17h, sauf le mercredi de 13h à 17h. Le weekend de 10h à 18h (01/04>30/09) ou de 10h à 17h (01/10>31/03). Tarif : 5 €/adulte - 4 €/moins de 12 ans - gratuit pour les moins de 6 ans.

Les cimetières britanniques

Vingt cimetières situés à Ploegsteert abritent 6.000 soldats britanniques tombés durant la Grande Guerre. Ces endroits de recueillement sont disséminés dans la campagne et les bois de l’entité de Comines-Warneton. A perte de vue, des stèles blanches de forme rectangulaire arborent une sobre beauté. Un endroit de recueillement par excellence. Visite libre et visite guidée. Renseignements auprès de l’Office du Tourisme de Comines-Warneton.

Le Musée d’Histoire militaire

Situé à quelques pas de la Grand Place de Tournai, le Musée d’Histoire militaire offre un aperçu des différentes batailles qui ont marqué la région de 1792 à 1945. A travers une dizaine de salles, les passionnés d’histoire trouvent leur bonheur dans une riche collection d’armes, d’uniformes et d’équipements. A l’étage, vous découvrez les faits marquants des guerres 14-18 et 39-45. Vous y percevez comment les troupes territoriales françaises ont défendu la ville ainsi que le déroulement de la bataille de l’Escaut d’octobre 1918 menée par les troupes britanniques. Dans la salle suivante, vous pouvez voir le bombardement de Tournai et la bataille de l’Escaut de mai 1940 de même que la libération de la ville en septembre 1944.

Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h (01/11>31/03) ou de 9h30 à 12h et de 14h à 17h (01/11>31/03). Tarif : 2,60 €/adulte - 2,10 €/enfant.

Les animaux et la guerre

Le Musée d’Histoire naturelle et Vivarium de Tournai met en évidence les 14 millions de bêtes enrôlées dans le premier conflit mondial. Chiens, éléphants, chevaux, pigeons, dauphins, otaries… ont eu leur rôle à jouer. Des rats démineurs, à la guerre entomologique, en passant par les désastres constatés sur la biodiversité, cette expo rend hommage à ces animaux impliqués contre leur volonté.

A découvrir jusqu’au 30 juin 2016. Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h (01/11>31/03) ou de 9h30 à 12h et de 14h à 17h (01/11>31/03). Tarif : 2,60 €/adulte - 2,10 €/enfant.

Reconstitution de la Trêve de Noël

Le lieu-dit Saint-Yvon (Warneton) est un lieu d’hommage à la Trêve de Noël. Le monument UEFA, récemment inaugurée par Michel Platini, représente un ballon de football et célèbre le centenaire de cette nuit de Noël 1914, où les soldats anglais et allemands sont sortis de leurs tranchées pour partager un moment de convivialité et disputer un match de football.

Au mois de décembre, une reconstitution de la vie dans les tranchées et de la Trêve de Noël ont lieu à Ploegsteert, près de Comines. Une quarantaine de figurants en habits d’époque vous font revivre ce moment fort de l’Histoire le temps d’un weekend.